Où vous sentez-vous le plus heureux ? Ici ou chez vous ? | Immigration & Recrutement | Phoenix Gestion en Mobilité Internationale

Où vous sentez-vous le plus heureux ? Ici ou chez vous ?

 

Vous avez, soit probablement, déjà posé la question ou... vous l'a-t-on posé. Bien que ces 2 questions, qui à première vue semblent liées, sont en fait, totalement dénuées de sens !

 

Nous pouvons nous sentir heureux à la terrasse d'un café, sur son canapé avec un gros bol de pop-corn, dans son lit, dans son bain tout chaud, sur le bord de la piscine ou simplement, assis sur le banc d'un parc, à un repas familial, à son mariage ou lorsque nous aménageons dans notre premier nouvel appartement ou maison... j'en passe et j'en passe...

 

Bref, nous pouvons nous sentir heureux... Partout !!

 

Maintenant, la deuxième question se contredit ! Pourquoi dire «Ici ou chez vous» ? Le «Ici» ne serait pas «chez vous» ? Si une personne a décidé de venir vivre, «ici», elle est «chez elle» et non plus à l'étranger ! Par conséquent, pourquoi remuer le couteau dans la plaie en lui faisant comprendre qu'«ici» n'est pas chez elle ! Parfois, notre inconscient parle pour nous et les mots sortent trop vite de notre bouche ! Dans le présent cas, c'est évident que pour favoriser et faciliter l'intégration des immigrants dans la société québécoise, il est essentiel de ne pas se référer systématiquement au pays d'origine de ces personnes. Mieux ! Il faudrait plutôt prendre le positif et en tirer profit pour faciliter l'intégration de l'individu.

 

Et je reviens toujours à Marcel Proust avec sa citation célèbre, (extrait de La Prisonnière, 1925) et qui était un précurseur de la Mobilité Internationale d'une certaine façon, finalement :

 

«Le seul véritable voyage, le seul bain de Jouvence, ce ne serait pas d’aller vers de nouveaux paysages, mais d’avoir d’autres yeux, de voir l’univers avec les yeux d’un autre, de cent autres, de voir les cent univers que chacun d’eux voit, que chacun d’eux est.»

 

En effet, lorsqu'une personne change de milieu de vie, il est essentiel qu'elle voit son nouvel environnement avec les yeux des personnes qui y vivent déjà. Si, vous êtes au Québec et comparez tout avec «chez vous», vous êtes juste de passage et probablement pas très heureux... Les gens autour de vous le ressentent et vous posent la question : «Où vous sentez-vous le plus heureux ? Ici ou chez vous ?». Mais le jour où, vous vous décidez d'avoir ces «autres yeux», comme Proust le décrit, vous avez gagné votre place et vous êtes chez vous, ici, bien heureux !

 

Bienvenue au Québec, Bienvenue au Canada !

 

Selin Deravedisyan-Adam, CRIC

 

Please reload

RECHERCHE PAR DES MOTS-CLÉS

Please reload

ARTICLES SIMILAIRES

Please reload

© 2014. Toutes les images et les textes sont la propriété intellectuelle de Phoenix G.M.I. Tous droits réservés. Copyright Phoenix International Mobility Management.

All Rights Reserved.

  • Icône sociale YouTube
  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Gazouillement